dimanche 23 octobre 2016

ET SI ON METTAIT LE SYSTEME DIGESTIF AU REPOS ?

"Le Sage est celui qui a le côlon propre" disait Bouddha !
Dès l’antiquité, Hippocrate, Platon, Socrate, Pythagore recommandaient une mise au repos du système digestif pour la santé, le mieux-être.
Photo: Fotolia
Cependant, l’alimentation reste un sujet sensible ! Nous sommes soumis de manière inconsciente à des comportements dont les causes trouvent souvent leurs racines dans les conditionnements de l’enfance, l’instabilité émotionnelle, le stress, le pouvoir du marketing de l’industrie agro-alimentaire…
Ces comportements peuvent se traduire parfois par :
-Une suralimentation
-Un grignotage entre les repas
-Une priorité pour le gras, le sucré et le salé dont l’agro-alimentaire use et abuse pour stimuler et accroître notre consommation à notre insu en créant une forme d’addiction!

Notre système digestif, véritable usine à gaz au sens propre et figuré, souffre, s’encrasse, s’intoxique (qui plus est avec les additifs ajoutés par l’agro-alimentaire : colorants, conservateurs, exhausteurs de goût… sans oublier les traces de pesticides et d’insecticides que l’on retrouve au niveau des récoltes et de leurs conservations).
Ainsi, tous ces comportements alimentaires en excès nuisent à notre état de santé et font progressivement le lit de différentes pathologies.

Alors que faire ?
Plusieurs options s’offrent à nous. Manger plus sainement (productions naturelles ou bio), plus varié, plus équilibré, marcher régulièrement et mettre de temps en temps le système digestif au repos avec un jeûne de courte durée ou une monodiète.
Le Biocontact n° 270 consacre un dossier sur ce sujet. On peut notamment y relever :
En faisant une pause alimentaire de quelques jours et en « ouvrant les émonctoires (organes qui travaillent à l’élimination – foie, reins, intestins, peau, poumon)» nous pouvons faire rimer jeûne avec détox. C’est en effet la voie royale pour permettre au corps de faire son œuvre dans le domaine de l’élimination. Lorsque le tube digestif est au repos, le foie entreprend un nettoyage en profondeur. Cela permet à nos cellules de libérer les déchets accumulés au cours du temps et qu’elles ne parviennent plus à éliminer…Cette mise au repos du tube digestif permettra également à la flore intestinale de se normaliser. Le système immunitaire devient alors plus efficace, d’autant plus que l’absence d’antigènes véhiculés par notre alimentation lui permet de souffler.(Les antigènes sont des molécules reconnues comme étrangères à un organisme et peuvent être présents lors d’une contamination).

Le jeûne, par définition, est une période où on ne mange pas d’aliments solides, en se contentant d’apports liquides… La monodiète de courte durée consiste à se nourrir à satiété et d’un seul « aliment santé » ou d’une seule famille d’aliments.(en automne, une monodiète de raisins ou de pommes cuites sans sucre ajouté).Un jeûne ou une monodiète de 1 jour, de temps à autre, favorise le repos des émonctoires et une détoxination. Pour une expérience réussie, les personnes intéressées auront intérêt à se documenter sur la manière dont il faut se préparer afin de réduire les apports alimentaire pour l’entrée et la sortie du jeûne ou de la monodiète