jeudi 29 décembre 2016

LES BIENFAITS DE LA MEDITATION

La méditation permet d’atténuer le flot des pensées et de provoquer un changement psychologique en soi. Dans la vie courante, le mental est toujours en activité, occupé par un vagabondage des pensées. Il est alors très difficile de trouver les instants de présence que nous recherchons tous de diverses manières.
Photo: Fotolia

Emile LOZEVIS, professeur de yoga et de méditation, dans un article publié dans la revue Biocontact n°274 met en avant la pratique du yoga et de la méditation comme réponses à la gestion des émotions. Il met particulièrement en avant l’action thérapeutique de la méditation sur la psychologie.

Extraits choisis : “Le Pr Jon KABAT-ZINN a mentionné à plusieurs reprises dans son livre « au cœur de la tourmente, la pleine conscience » les effets préventifs et thérapeutiques de la méditation sur diverses maladies (hypertension, cancers, maladies coronariennes et surtout dépression) constatés dans les cliniques de réduction du stress aux USA.

La méditation procure en effet une grande force face aux événements difficiles, qui alors ne perturbent plus notre part émotionnelle. Selon la tradition hindoue, cela pourrait correspondre aussi à la stimulation du chakra coronal, appelé sahasara. Les émotions (stress, angoisse, peurs, chocs émotionnels…) prennent source dans le plexus solaire, qui est également en lien, dans la tradition hindoue, avec le chakra manipura. Par ailleurs, la glande située dans le lobe temporal du cerveau, l’amygdale, permet de mémoriser le souvenir de l’émotion venant du plexus. Elle joue un rôle clef dans la gestion des émotions et surtout de la peur. La méditation agit sur l’amygdale et permet de rester dans une attitude stable et non perturbée. Selon une étude menée par des chercheurs de l’hôpital du Massachusetts à Boston (USA), elle modifie de façon durable le fonctionnement du cerveau….En somme, la méditation présente des atouts considérables pour augmenter nos potentialités psychologiques, surtout l’attention. De nombreux thérapeutes ont observé son efficacité sur les émotions, la réduction du stress et de la dépression ; et selon le moine bouddhiste tibétain, Matthieu RICARD, elle développe la compassion. “

Formé par l’équipe du centre de la pleine conscience de la clinique de réduction du stress à Worcester (USA), je mettrai en œuvre en qualité d’enseignant agréé MBSR  le programme des 8 semaines (8 séances de 2h30 + 1 journée en silence) selon le protocole de Jon KABAT-ZINN en Aquitaine dans le département de la Gironde et tout particulièrement à Bordeaux et à Arcachon au printemps et à l’automne 2017.


Renseignements, dates des sessions et inscription sur : http://www.yvan-wemaere.com/

mercredi 23 novembre 2016

CERVEAU – INTESTIN - MICROBIOTE

Rob KNIGHT est professeur titulaire en pédiatrie, en informatique et sciences de l’ingénierie. Il est aussi directeur du programme de recherche sur le microbiome, Microbiome Initiative à l’université de Californie (San Diego) et cofondateur des projets American Gut et The Earth Microbiome Project. Il a rédigé un ouvrage «  Les grands pouvoirs des bactéries » avec Brendan BUHLER édité chez Marabout.
Photo: Hobbitfoot-Fotolia.com 
Une partie du livre est consacré à l’axe cerveau - intestin ou comment les microbes ont un impact sur l’humeur, l’esprit et bien d’autres choses encore.
Photo: Fotoliaxrender
Extraits choisis :“Même si cela vous semble complétement fou, de plus en plus d’études tendent à prouver que l’ensemble des microbes qui nous habitent contribuent à faire que nous devenions tel homme ou telle femme physiquement, moralement et intellectuellement…Les microbes qui vivent dans nos intestins n’interviennent pas simplement dans la digestion des aliments, l’absorption des médicaments ou encore la sécrétion de certaines hormones. Ils interagissent aussi avec notre système immunitaire et ont, de ce fait, une influence sur notre cerveau. L’ensemble de ces interactions est appelé « axe cerveau-intestin-microbiote ».

Découvrir ce qui se cache derrière cet axe pourrait nous permettre de comprendre également les causes et les évolutions des troubles psychiatriques et les dysfonctionnements du système nerveux.
Par exemple, on sait aujourd’hui qu’une réaction inflammatoire est impliquée dans la dépression…Très récemment, des chercheurs ont établi une relation entre le microbiote et la dépression chez les humains. En effet, ils ont découvert que les bactéries du genre Oscillibacter produisent une substance chimique qui agit comme un tranquillisant naturel, imitant le neurotransmetteur le GABA, réduisant l’activité nerveuse dans le cerveau et pouvant favoriser les risques de dépression.

On sait depuis longtemps que certains microbes présents  dans la terre comme Mycobacterium vaccae ont un impact sur le système immunitaire. Pour certains chercheurs, ces bactéries pourraient être utilisées comme des vaccins pour lutter contre le stress et la dépression. Pour Graham ROOK, de l’université de Londres, ne plus être en contact avec « nos vieux amis » - ces microbes qui vivent dans la terre et auxquels les hommes ont toujours été exposés, jusqu’à ce que nous nous en protégions en vivant dans des milieux aseptisés - pourrait expliquer l’augmentation constante du nombre de maladies liées à une inflammation comme le diabète, l’arthrite, voire la dépression….
Les bestioles microscopiques qui vivent dans nos intestins peuvent également avoir un impact sur la manière dont nous agissons et pensons….

Nous avons tous, un jour ou l’autre, remarqué que notre alimentation a un impact sur notre humeur. Dans la mesure où ce que nous mangeons modifie le microbiote, on est en droit de penser que certains des effets bénéfiques sont dus aux espèces microbiennes qui vivent dans nos intestins.

La pratique du Chi Nei Tsang (énergétique chinoise taoïste du ventre) peut constituer une réponse à des dysfonctionnements du ventre. Formé et certifié par Gilles Marin, je donne des séances en Aquitaine, plus particulièrement en Gironde à Bordeaux et à Gujan-Mestras. Consultez également http://www.yvan-wemaere.com/


dimanche 23 octobre 2016

ET SI ON METTAIT LE SYSTEME DIGESTIF AU REPOS ?

"Le Sage est celui qui a le côlon propre" disait Bouddha !
Dès l’antiquité, Hippocrate, Platon, Socrate, Pythagore recommandaient une mise au repos du système digestif pour la santé, le mieux-être.
Photo: Fotolia
Cependant, l’alimentation reste un sujet sensible ! Nous sommes soumis de manière inconsciente à des comportements dont les causes trouvent souvent leurs racines dans les conditionnements de l’enfance, l’instabilité émotionnelle, le stress, le pouvoir du marketing de l’industrie agro-alimentaire…
Ces comportements peuvent se traduire parfois par :
-Une suralimentation
-Un grignotage entre les repas
-Une priorité pour le gras, le sucré et le salé dont l’agro-alimentaire use et abuse pour stimuler et accroître notre consommation à notre insu en créant une forme d’addiction!

Notre système digestif, véritable usine à gaz au sens propre et figuré, souffre, s’encrasse, s’intoxique (qui plus est avec les additifs ajoutés par l’agro-alimentaire : colorants, conservateurs, exhausteurs de goût… sans oublier les traces de pesticides et d’insecticides que l’on retrouve au niveau des récoltes et de leurs conservations).
Ainsi, tous ces comportements alimentaires en excès nuisent à notre état de santé et font progressivement le lit de différentes pathologies.

Alors que faire ?
Plusieurs options s’offrent à nous. Manger plus sainement (productions naturelles ou bio), plus varié, plus équilibré, marcher régulièrement et mettre de temps en temps le système digestif au repos avec un jeûne de courte durée ou une monodiète.
Le Biocontact n° 270 consacre un dossier sur ce sujet. On peut notamment y relever :
En faisant une pause alimentaire de quelques jours et en « ouvrant les émonctoires (organes qui travaillent à l’élimination – foie, reins, intestins, peau, poumon)» nous pouvons faire rimer jeûne avec détox. C’est en effet la voie royale pour permettre au corps de faire son œuvre dans le domaine de l’élimination. Lorsque le tube digestif est au repos, le foie entreprend un nettoyage en profondeur. Cela permet à nos cellules de libérer les déchets accumulés au cours du temps et qu’elles ne parviennent plus à éliminer…Cette mise au repos du tube digestif permettra également à la flore intestinale de se normaliser. Le système immunitaire devient alors plus efficace, d’autant plus que l’absence d’antigènes véhiculés par notre alimentation lui permet de souffler.(Les antigènes sont des molécules reconnues comme étrangères à un organisme et peuvent être présents lors d’une contamination).

Le jeûne, par définition, est une période où on ne mange pas d’aliments solides, en se contentant d’apports liquides… La monodiète de courte durée consiste à se nourrir à satiété et d’un seul « aliment santé » ou d’une seule famille d’aliments.(en automne, une monodiète de raisins ou de pommes cuites sans sucre ajouté).Un jeûne ou une monodiète de 1 jour, de temps à autre, favorise le repos des émonctoires et une détoxination. Pour une expérience réussie, les personnes intéressées auront intérêt à se documenter sur la manière dont il faut se préparer afin de réduire les apports alimentaire pour l’entrée et la sortie du jeûne ou de la monodiète

dimanche 25 septembre 2016

LE VENTRE, CLE DE NOTRE SANTE ?

Depuis quelques années, plusieurs revues et magazines ont mis en avant des témoignages de scientifiques sur les corrélations entre les dysfonctionnements du ventre et les pathologies, les comportements et les émotions. La très sérieuse revue « Sciences et Avenir » vient de publier (septembre 2016 - n° 835) à son tour un dossier de 8 pages, signé Elena SENDER et Marc GOZLAN, sur le thème « Ventre, clé de notre santé ».
Foto: Fotolia-Kalim
Extraits choisis : “ l’intestin…possède un système nerveux qui lui est propre et sa paroi cellulaire est colonisée par 40000 milliards de bactéries de 1000 espèces différentes qui forme son précieux microbiote, autrefois appelé « flore intestinale », aux multiples fonctions. Ce “petit cerveau“ communique en permanence avec “le grand“ qui est dans notre tête grâce à une autoroute à plusieurs voies poursuit en souriant Emeran MAYER, gastro-entérologue, directeur du Centre de neurobiologie du stress à l’université de Californie à Los-Angeles. Tant et si bien qu’émerge une nouvelle et prometteuse piste thérapeutique : soigner le microbiote pour soulager le cerveau.

A l’Institut MICALIS de l’INRA, les chercheurs ont démontré que des souris dépourvues de microbiote intestinal (axénique) présentent des troubles de mémorisation et de comportement. Des perturbations qui régressent quand on leur implante un microbiote !

Dans ce dossier, on évoque des corrélations entre des maladies (dépression, autisme, parkinson, maladies inflammatoires chroniques de l’intestin, maladies inflammatoires et possiblement la sclérose en plaques) et certaines espèces bactériennes.

« Quelques études identifient une différence d’espèces bactériennes entre patients dépressifs et ceux qui ne le sont pas…L’idée que l’on pourrait atténuer l’anxiété, le stress, voire la dépression en modifiant le microbiote fait son chemin. »

« Si le microbiote intestinal joue vraiment un rôle causal dans les symptômes autistiques, alors sa manipulation peut potentiellement être exploitée pour améliorer les symptômes ou les troubles associés, dont les symptômes gastro-intestinaux (université de l’Arkansas – USA / 2014) ».

« La gravité des symptômes parkinsoniens serait également corrélée à la concentration de certaines bactéries intestinales, les entérobactéries (département de neurologie de l’hôpital universitaire d’Helsinki - Finlande). »

« Les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) regroupent la maladie de Crohn et la recto-colite hémorragique…Pour l’homme, les chercheurs ont observé chez les malades une importante instabilité de la flore bactérienne digestive et la présence de germes inhabituels ».

« Des études, encore peu nombreuses, révèlent l’existence de perturbations notables du microbiote intestinal au cours de trois maladies inflammatoires, la polyarthrite rhumatoïde, le rhumatisme psoriasique et la spondylarthrite ankylosante. Ces pertubations présentent des similitudes avec celles observées au cours des maladies inflammatoires de l’intestin »

« En Irlande (université de Cork), l’équipe de John CRYAN a découvert que le microbiote était nécessaire à la souris pour réguler les gênes de la myélinisation (maturation des fibres nerveuses) du cortex pre-frontal, région clé du cerveau  pour les fonctions cognitives supérieures. Il est probable que des signaux envoyés par l’intestin au cerveau freinent le processus de myélinisation, affirme t’il. Le microbiote est donc une cible thérapeutique potentielle pour les troubles psychiatriques impliquant ce fonctionnement…Un espoir pour la sclérose en plaques où les défenses immunitaires s’en prennent aux cellules chargées de la myélinisation du cerveau ».

« Sylvie RABOT, microbiologiste à l’Institut MICALIS de l’INRA conclut « Les recherches sur les nombreuse implications du microbiote sur la santé ne font que commencer. Nous n’en sommes qu’aux balbutiements. Mais une chose est déjà sûre : prendre soin de son microbiote ne peut être que bénéfique pour la santé en général et du cerveau en particulier ».

« Pour prendre soin de son microbiote, le Dr Emeran MAYER recommande de :
-       Réduire les graisses animales
-       Augmenter les fibres
-       Eviter les additifs
-       Privilégier les aliments lacto-fermentés et les probiotiques naturels
-       Manger détendu
-       Jeûner
-       Faire de l’exercice
-       Etre vigilant pendant et après la grossesse »

Passionné par ce sujet et praticien formé et certifié en Chi Nei Tsang (énergétique chinoise du ventre d’origine taoïste) par Gilles MARIN, je donne des séances en Aquitaine plus particulièrement en Gironde à Bordeaux et Gujan-Mestras. J’anime également régulièrement des conférences à Bordeaux et sur le bassin d’Arcachon sur « le ventre, second cerveau, siège de nos émotions et le Chi Nei Tsang ».

Renseignements sur le Chi Nei Tsang et les conférences sur :

samedi 13 août 2016

ARCACHON - BORDEAUX / CONFERENCE SUR LA GESTION DU STRESS AVEC LA PLEINE CONSCIENCE ou MBSR

Dans les entreprises le mauvais stress affecte beaucoup de catégories professionnelles. Une étude menée par le CEGOS (2014) a montré que 53% des salariés, 68% des managers et 71% des DRH étaient touchés. Lorsque l’on connaît les effets délétères du mauvais stress sur les plans de la santé mentale et physique, il est essentiel de rechercher des solutions avérées. L’une d’elles est la pleine conscience ou minfulness (en anglais). Le Dr Jon KABAT-ZINN, créateur d’une clinique de réduction du stress et d’un centre de la pleine conscience à Worcester (USA) a élaboré un programme de réduction du stress par la pleine conscience ou Mindfulness based Stress Reduction (MBSR) sous la forme d’un protocole
Photo Fotolia
Formé et qualifié par les équipes du centre de la pleine conscience de la clinique de réduction du stress (CFM – UMASS / USA), j’animerai des conférences sur ce programme :

-       le mercredi 31 août de 20h à 22h à GUJAN-MESTRAS au 60, cours de la Marne

-       le lundi 12 septembre de 20h à 22h à GUJAN-MESTRAS au 60, cours de la Marne

-       le samedi 17 septembre BORDEAUX de 11H à 13h à  librairie PEGASE, 13 rue Toulouse-Lautrec

-     le samedi 17 septembre BORDEAUX de 14h30 à 16h30 au FIL ROUGE, 4 rue des Douves (proximité du marché des Capucins)

Entrée libre aux conférences sur inscription au 06.03.77.95.43

Je mettrai en œuvre en qualité d’Instructeur agréé MBSR à l’automne 2016, le programme de réduction du stress des 8 semaines (8 séances de 2h30 + 1 journée) selon le protocole de Jon KABAT-ZINN à :

-  Bordeaux tous les samedis après-midi de 14h30 à 17h du 8 octobre au 3 décembre

-  Arcachon tous les jeudis soir du 22 septembre au 17 novembre de 19h00 à 21h30 et tous les lundis après-midi du 10 octobre au 5 décembre de 14h30 à 17h

Renseignements et inscription à la rubrique MBSR/ gestion du stress sur :

jeudi 11 août 2016

DU NOUVEAU AU « COIN AUX HERBES » SUR LE BASSIN d’ARCACHON

Magalie native du bassin d’Arcachon, diplômée en pharmacie et spécialisée en médecines naturelles et en naturopathie, a repris la boutique début août située à la TESTE DE BUCH. La vitrine a été refaite avec une élégance toute particulière qui est une invitation à rentrer dans un espace de « bien-être ». La décoration intérieure reflète également une ambiance zen.
En plus des plantes en vrac, des compléments alimentaires, des conseils en naturopathie, des huiles essentielles, des thés, épices et cosmétiques naturels pour le visage et pour le corps qui étaient la signature de la boutique depuis plusieurs années, Magalie a élargi l’offre en compléments et prestations pour le plus grand bonheur de la clientèle.

Dorénavant, côté compléments, on trouve en plus des fleurs de Bach, de la gemmothérapie, des savons d’Alep et de Marseille (le véritable)….
Côté prestations, Magalie propose sur place dans un bel espace dédié à la relaxation un massage du corps Tuina (1h) ainsi que des séances de réflexologie plantaire rituelle (1h) qu’elle dispense elle-même le lundi de 09h30 à 12h30 et de 14h30 à 18h30 pour le dernier rv. Du mardi au samedi elle accueille, conseille, vend à la boutique de 09h30 à 12h30 et de 14h30 à 19h.

Magalie a une devise : “le coin aux herbes, c’est le bien-être par la nature“
Alors rendez-lui visite et faites-vous plaisir !

Le Coin aux Herbes 19, rue du Port 33260 LA TESTE DE BUCH
0556546402/ 0641930834

Massage et réflexologie plantaire sur RV.

dimanche 10 juillet 2016

LE VENTRE, L’HEBDOMADAIRE « LE POINT » EN PARLE

Après la revue Psychologies Magazine (numéro de mai 2016), c’est au tour du magazine LE POINT (numéro 2287 du 7 juillet 2016) de consacrer un très intéressant dossier de 15 pages sur le «ventre, second cerveau». Une large part est consacrée au microbiote (flore intestinale) qui influence notre santé mais aussi notre comportement. Les « pouvoirs insoupçonnés du ventre », « comment prendre soin de ses bactéries », « l’intestin a rendu l’homme plus intelligent » et « les microbes, les médicaments vivants » constituent les autres parties du dossier permettant ainsi de mieux comprendre que l’enjeu de la santé passe également par le ventre !

Fotolia-Piprod
Extraits choisis : “Il faut désormais considérer notre ventre comme sensible et intelligent, car il influence secrètement notre sommeil, notre anxiété, nos défenses naturelles, notre activité intellectuelle, notre mémoire, notre poids, nos goûts alimentaires, nos humeurs et même notre personnalité. Rien dans nos vies ne semble échapper à son contrôle. Un ventre surdoué que l’on qualifie de «deuxième cerveau»…C’est en particulier à ses 200 millions de neurones…qu’il doit cette appellation…Pour être aussi efficace, notre ventre compte sur un allié de poids : la colonie de microbes qui l’habite, la flore intestinale. Nommée plus scientifiquement microbiote, elle est constituée de virus, de levures, mais surtout de (bonnes) bactéries….Désormais, c’est officiel, notre microbiote est considéré comme un organe à part entière et un organe vital ! «nous sommes de véritables écosystèmes. Il y a nos cellules humaines et nos compagnons microbiens. Nous sommes bel et bien plusieurs et nous sommes tous sur le même bateau ! » s’émerveille Dusko EHRLICH, grand spécialiste du microbiote en France, à la tête du projet MetaGenoPolis de l’Inra, qui étudie l’impact du microbiote intestinal sur l’homme…Nos entrailles referment 10 millions de gènes microbiens, contre 23000 pour notre génome humain, ce qui veut dire que « d’un point de vue génétique, nous sommes à 99% microbiens » s’étonne presque EHRLICH.

Les bactéries trouvent chez nous le gîte et le couvert, et nous rendent bien des services en échange. Tout le monde s’entend à merveille. Les bactéries discutent entre elles, avec le reste de notre organisme et avec notre cerveau.
Un déséquilibre du microbiote selon Gwendoline DOS SANTOS, auteure de l’article, peut résulter du bouleversement de notre mode de vie, d’aliments industriels, de la pollution, des antibiotiques, d’une alimentation déséquilibrée, de la diminution de l’allaitement, de l’augmentation des césariennes…
Notre microbiote est désormais en mauvaise santé (en cas de déséquilibre) et l’organisme déchante. Notre organe négligé pourrait en partie expliquer l’épidémie des maladies chroniques qui s’abat sur nos sociétés modernes : diabète, obésité, dépression, maladies auto-immunes en tout genre, maladie de Crohn et même autisme, maladies de Parkinson et d’Alzheimer. « Dans ces maladies-là, il n’y a pas juste une déviation du microbiote intestinal, mais une rupture de dialogue, comme une cassure de la symbiose entre l’homme et ses microbes », note Joël DORE, directeur de recherche à l’Inra“.

Le ventre est donc souvent l’objet de dysfonctionnements. Parmi les réponses possibles, il y a parfois le Chi Nei Tsang ou l’énergétique chinoise du ventre. Formé et certifié par Gilles MARIN (un des deux spécialistes de cette discipline à l’échelon international), je donne des séances en Aquitaine plus particulièrement en Gironde à Bordeaux et Gujan-Mestras. J’anime également régulièrement des conférences à Bordeaux et sur le bassin d’Arcachon sur « le ventre, second cerveau, siège de nos émotions et le Chi Nei Tsang ».

Renseignements : http://www.yvan-wemaere.com/ 


vendredi 1 juillet 2016

LES DANGERS DES PESTICIDES SUR NOTRE SANTE

Les pesticides sont présents dans l’air, le sol, l’eau. Ils perturbent notre environnement et impactent de ce fait notre consommation quotidienne mettant en jeu notre santé. Dans l’exposition aux toxiques, on relève notamment les perturbateurs endocriniens et les métaux lourds.

La revue « Aternative Santé » dans sa dernière publication n°37 consacre un dossier intitulé « Cette chimie qui nous empoisonne au quotidien ».
Fotolia
Extraits choisis : “ Le bisphénol A est un œstrogène synthétique…Seuls les contenants alimentaires en contiennent dont les boîtes de conserves et les canettes.
Les composés fluorés dont le téflon sont des enduits anti-adhésif présents sur les poëles et casseroles. Les phtalates sont les plus courants…ils s’immiscent dans la plupart de nos objets en plastique (film alimentaire, bouteilles d’eau…). Le paraben est utilisé en qualité de conservateur…
Les perturbateurs endocriniens sont sournois en s’insinuant dans nos vies et nos corps, principalement dans nos glandes endocrines, d’où leur nom…
En février dernier, l’association UFC-Que choisir a ainsi publié une liste de 185 produits (cosmétiques) contenant des substances préoccupantes du fait de leur caractère toxique, allergisant, irritant ou perturbateur endocrinien…Les premiers signes de cet empoisonnement (par les toxiques) sont très variés : maux de tête, tremblements, difficultés respiratoires, allergies cutanées ou encore vomissements. Mais ces symptômes assez légers sont précurseurs de maux bien plus graves pouvant mettre nos vie en réel danger : Alzheimer dont l’une des causes principales serait l’aluminium… les malformations fœtales… les troubles de l’attention des enfants ainsi que l’autisme….le système immunitaire s’emballe….les perturbations hormonales font partie des risques majeurs de ces intoxications…enfin, de nombreuses études épidémiologiques mettent en relation l’exposition aux pesticides et les cancers tels que la leucémie, les tumeurs au cerveau, les cancers de la prostates, de la thyroïde, du sein…

Les métaux lourds sont de plus en plus responsables de maladies et d’intoxications…Même si les législations commencent à mettre des moyens pour limiter notre exposition, le problème se pose encore avec le mercure ou l’aluminium que l’on retrouve dans les vaccins…Le mercure est quant à lui très présent dans les plombages dentaires, dans la chair de certains poissons ou dans les pesticides qui traitent nos fruits et nos légumes. Le titane fait partie des composants de nombreux dentifrices pour lui donner cette couleur blanche, et enfin, le cadmium empoisonne allègrement les cigarettes…Quelle que soit la dose qui nous atteint, nous l’accumulons au fil du temps et rapidement, les petits désagréments peuvent devenir de graves problèmes de santé…Mais les années passant, l’intoxication augmente pour nous atteindre plus profondément et nous plonger dans des maladies bien plus graves comme la sclérose en plaques, les maladies auto-immunes, les dérèglements de la thyroïde ou un cancer…"

Pour devenir acteur de sa santé, l’auteur recommande notamment :
-       D’apprendre à lire les étiquettes
-       De consommer un maximum de produits labellisés en culture biologique
-       De consommer des produits locaux
-       D’acheter moins pour acheter mieux
-       De ne pas se laisser inciter par un packaging attirant
-       D’utiliser un maximum de contenants en verre ou en céramique
-       De filtrer son eau de consommation quotidienne par un système adapté
-    De respecter des règles préventives pour le non bio en épluchant les fruits et légumes…d’éviter les produits trop transformés…de revenir à la consommation d’aliments simples, tout naturellement.


Si l’on ne peut se protéger de toute pollution, nous pouvons essayer de nous nettoyer pour évacuer un maximum de toxiques (phytothérapie, hammam, sauna infrarouge, la chélation par les algues sont des pistes présentées par l’auteur).

mercredi 8 juin 2016

CONFERENCE BORDEAUX 23 juin à 18h30 " LE VENTRE, SIEGE DE NOS EMOTIONS et le CHI NEI TSANG "

200 millions de neurones tapissent notre système digestif constituant un système nerveux intestinal. Troubles fonctionnels, émotions, pathologies digestives, blocages énergétiques résultent souvent de dysfonctionnements du ventre et d'un manque d'harmonie de communication entre le cerveau et le système nerveux intestinal.
                                                              Photo:Fotolia
Très ancienne pratique d’énergétique chinoise du ventre remontant à l’époque taoïste (2500 ans), le Chi Nei Tsang régule l’énergie vitale des organes internes favorisant ainsi un processus de transformation sur les plans physique et psychologique.
Par ailleurs, le Chi Nei Tsang facilite la « digestion émotionnelle » libérant les charges émotionnelles contractées dans des contextes de vécu difficile, plus ou moins récents.

Yvan WEMAËRE, formé et certifié par Gilles MARIN (un des deux spécialistes de cette discipline à l'échelon international) animera une conférence sur le second cerveau et cette pratique d’énergétique chinoise du ventre à:
- BORDEAUX jeudi 23 juin à 18h30 au FIL ROUGE épicerie fine/salon de thé situé à côté du marché des capucins 4, rue des Douves (entrée libre)

Renseignements/réservation pour la conférence: 06.03.77.95.43
Informations : http://www.yvan-wemaere.com/

dimanche 22 mai 2016

CHI NEI TSANG, la revue « PSYCHOLOGIES MAGAZINE » en parle

Carine ANSELME, journaliste de la revue, a relaté son expérience d’une séance de Chi Nei Tsang dans le numéro 362 (mai 2016).

Extraits choisis : “ Les médecines traditionnelles orientales considèrent de toute éternité le ventre comme l’épicentre de l’être…Ce massage subtil est précisément centré sur l’abdomen. Ce qui ne l’empêche pas de rayonner sur l’être tout entier. Le Chi Nei Tsang, qui signifie « énergie des organes internes », désintoxique et revitalise les organes vitaux via une gestuelle aussi délicate que profonde. Ainsi, il équilibre les émotions et nous libère des blocages énergétiques. Cet océan de l’énergie (ventre) renvoie à notre ancrage, mais il archive aussi nos émotions, qu’il a parfois du mal à digérer. Le ventre est donc notre centre de gravité au propre comme au figuré ! Il souffre de vague(s) à l’âme et a la langue bien pendue pour en parler : du coup, il nous arrive d’avoir la peur au ventre et autre poids sur l’estomac. « Les êtres humains savent depuis longtemps ce que la recherche découvre et confirme peu à peu : nous sommes aussi ce que nous avons dans le ventre. Notre moi est une alliance de notre tête et de notre ventre » souligne Giulia ENDERS, auteur du Charme discret de l’intestin, tout sur un organe mal-aimé.
On savait depuis longtemps que nos émotions agissaient sur notre ventre…et voilà que l’on constate que ce dernier est aussi « capable d’influer sur nos émotions » relève Michel NEUNLIST, directeur de recherche à l’INSERM.

Photo: mercedes Fittipaldi - Fotolia.com

Retour sur la séance reçue par Carine ANSELME : En ce qui me concerne, ce n’est pas la première fois que j’expérimente ce soin global, mais le ressenti est chaque fois unique. Car ce que j’ai dans les entrailles l’est aussi. Aujourd’hui, tracas divers à l’appui, je suis amère, et cet acide me ronge les entrailles. Je me sens enchevêtrée, le ventre en vrac. Cette séance permet d’en prendre conscience - c’est incroyable comme au quotidien, on peut voisiner en silence dans l’inconfort ! Allongée, mon corps se « re-pose ». Le mal mental se désembrouille. Suffisamment pour me mettre à l’écoute de cette tuyauterie interne qui relie intimement corps et esprit. Je perçois que des « bouchons » font barrage à la fluidité.
L’émotion monte quand délicatement Danielle pose délicatement ses mains sur mon abdomen. Elle perçoit une boule, amas de tensions, qui roule et se délite peu à peu sous ses doigts. Entre autres zones chargées par des émotions cristallisées, mon foie semble avoir les foies!. « Des colères rentrées ? » Tiens, tiens…mon foie acquiesce.
La praticienne se met alors à le « pomper », littéralement – par des gestes puissants, pour le désengorger – puis elle le cuit(!), selon la terminologie du Chi Nei Tang. « Je le connecte à l’énergie positive qui recharge l’organe. »…Tout au long du soin, je ressens à quel point la zone du ventre est explosive…et (volontairement) ignorée, d’ordinaire. Sur le plan émotionnel, je patauge dans mes marécages intérieurs – des images affluent en me relient au fleuve des souvenirs proches et lointains. Cette remontée, accompagnée du toucher précis, étonnamment aérien mais profond du Chi Nei Tsang, me libère… Mon abdomen réagit, palpite, vibre, chuinte, bruisse, bouillonne…Il vit. Et se détend. Et cela retentit sur d’autres zones du corps et de la conscience. Les connexions sont évidentes, « palpables » même ! Ce soin fait des ronds dans l’eau de  l’être. Paradoxe : l’enracinement ressenti à l’issue de la séance – qui se traduit par plus de stabilité, de confiance, de détermination, - s’accompagne d’un certain détachement synonyme d’un recul bienvenu face aux événements. Morphée, aussi, a eu l’air d’apprécier…Plus de sommeil me permet plus d’éveil.“

Praticien formé et certifié en Chi Nei Tsang par Gilles MARIN, je donne des séances en Aquitaine plus particulièrement en Gironde à Bordeaux et Gujan-Mestras. J’anime également régulièrement des conférences à Bordeaux et sur le bassin d’Arcachon sur « le ventre, second cerveau, siège de nos émotions et le Chi Nei Tsang ».

Renseignements : http://www.yvan-wemaere.com/  ou le blog

dimanche 17 avril 2016

LES BACTERIES AMIES DU VENTRE, DES HÔTES ESSENTIELS POUR LA SANTE

Grâce aux travaux du professeur Michael GERSHON de l’université de Colombia dans l’Etat de New-York, nous savons depuis quelques dizaines d’années que notre système digestif comprend un système nerveux intestinal (second cerveau) composé de 200 millions de neurones soit autant que dans la moëlle épinière.
Les travaux les plus avancés portent aujourd’hui sur le rôle clef des bactéries amies qui colonisent notre intestin (majoritairement dans le côlon) et que l’on appelle le microbiote intestinal évalué à 10000 milliards (1) de bactéries amies !
Photo: Samo Trebizan-Fotolia.com

La revue Sciences et Vie dans son numéro n°1183 d’avril 2016, consacre un passionnant article intitulé « Les super-pouvoirs du ventre ».
Extraits choisis :
“Notre microbiote influence tout notre être, de façon aussi profonde qu’invisible…Ainsi chaque individu porterait entre 500 et 1000 espèces de bactéries  différentes….Parfois, nos bonnes bactéries flanchent : on a découvert que de nombreuses maladies trouvent leur origine, au moins en partie, dans des dérèglements du microbiote intestinal.
Les auteurs de l’article ont résumé au travers de ce dossier les différents rôles du ventre :
- il contrôle notre moral, notre anxiété et notre sociabilité
- il régule nos rythmes biologiques et notre sommeil
- il influe sur notre vivacité d’esprit et sur notre mémoire
- il fait basculer notre hérédité du côté de la mère
- il dicte nos apports en énergie, notre croissance et notre prise de poids
- il décide de notre faim et des aliments que l’on aime manger
- il détermine la vitesse à laquelle nous vieillissons

Pour Dusko EHRLICH, biochimiste à la tête du projet Metagenopolis qui étudie les effets du microbiote sur la santé, le microbiote doit être en bon état pour que l’organisme le soit…En dehors des pathologies digestives, la perturbation des bactéries intestinales a été corrélée à un nombre impressionnant de maladies…Les super-pouvoirs de notre ventre donnent de plus en plus d’idées aux médecins. Que ce soit dans la prévention ou les traitements, les recherches vont bon train. Avec des résultats déjà impressionnants“.

Passionné par ce sujet et praticien formé et certifié en Chi Nei Tsang (énergétique chinoise du ventre d’origine taoïste) par Gilles MARIN, je donne des séances en Aquitaine plus particulièrement en Gironde à Bordeaux et Gujan-Mestras. J’anime également régulièrement des conférences à Bordeaux et sur le bassin d’Arcachon sur « le ventre, second cerveau, siège de nos émotions et le Chi Nei Tsang ».
(1)    Source Sciences et Vie
Renseignements : http://www.yvan-wemaere.com/   ou le blog

mardi 29 mars 2016

STAGE DE REDUCTION DU STRESS PAR LA PLEINE CONSCIENCE/MBSR A BORDEAUX DU 30 AVRIL AU 25 JUIN 2016

La pleine conscience (Mindfulness) permet de vivre pleinement l’instant présent et neutralise ainsi nos ruminations et nos projections mentales.
Photo: Fotolia
C’est le Dr Jon KABAT-ZINN, créateur d’une clinique de réduction du stress et d’un Centre de la Pleine Conscience à Worcester devenus CFM-UMASS (USA) qui a élaboré, il y a près de 40 ans, un programme de réduction du stress par la pleine conscience (Mindfulness based stress reduction : MBSR) sous la forme d’un protocole.

Il s’agit d’un entraînement intensif du cerveau par l’utilisation d’outils qui développent la pleine conscience de l’instant présent.
Ce programme permet en 2 mois de commencer à réduire les symptômes des pathologies y compris le stress et de voir au quotidien les choses de manière différente.
Le programme se déroule conformément au protocole sur 8 séances hebdomadaires de 2h30 et une journée. Entre chaque séance, les membres du groupe sont invités à travailler à la maison sur la base des outils qui leur ont été remis (CR ROM). J’animerai en qualité d’instructeur agréé MBSR ce programme sur Bordeaux les samedis après-midi de 14h30 à 17h00 à partir du samedi 30 avril jusqu'au samedi 25 juin.

Renseignements et inscription à la rubrique MBSR/ gestion du stress sur :

dimanche 6 mars 2016

CONFERENCE SUR LA REDUCTION DU STRESS PAR LA PLEINE CONSCIENCE (MBSR) A LA LIBRAIRIE PEGASE A BORDEAUX SAMEDI 19 MARS A 11H.

Dans les entreprises le mauvais stress affecte beaucoup de catégories professionnelles. Une étude menée par le cabinet CEGOS de septembre à octobre 2014 a montré que 53% des salariés, 68% des managers et 71% des DRH étaient touchés.
Lorsque l’on connaît les effets délétères du mauvais stress sur les plans de la santé mentale et physique, il est essentiel de rechercher des solutions avérées. L’une d’elles est la peine conscience ou mindfulness (en anglais). Le Dr Jon Kabat-Zinn, créateur d’une clinique de réduction du stress à Worcester (USA) a mis au point un programme de réduction du stress par la pleine conscience sous forme d’un protocole.

FOTOLIA

Ce programme permet d’apprendre à vivre l’instant présent. Les bienfaits principaux sont : 
-      La transformation de notre manière de percevoir les choses au quotidien
-      La neutralisation des ruminations et des projections mentales
-      La facilité à gérer les situations stressantes
-      Le bénéfice sur la santé mentale et physique
-      La création d’un rapport différent à la douleur physique et psychologique
-      L’ouverture relationnelle avec les autres

Yvan WEMAËRE, Instructeur agréé MBSR par CFM-UMASS (USA) donnera une conférence le samedi 19 mars à 11h à la librairie PEGASE 13, rue Toulouse-Lautrec à BORDEAUX (entrée libre sur inscription au 06.03.77.95.43). Il présentera d’abord le stress et ses effets sur le plan de la santé physique et mentale. Ensuite, il développera les grandes lignes du programme de réduction du stress par la pleine conscience selon le protocole du Dr Jon KABAT-ZINN. Il fera vivre également au public à cette occasion une expérience de pleine conscience.

Yvan WEMAËRE anime par ailleurs chaque année ce programme au printemps et à l’automne à Bordeaux et à Arcachon. Renseignements sur ce programme, les dates du stage et inscription à la rubrique MBSR/ gestion du stress sur :