mercredi 4 novembre 2015

ROLE CLEF DE LA FLORE INTESTINALE

Environ 500 espèces de bactéries amies colonisent notre intestin. Leur nombre représente un chiffre abyssal (10 puissance 14) selon le Dr Georges MOUTON, auteur d’un passionnant ouvrage « Ecosytème intestinal et santé optimale ».Si on les mettait sur une balance cela représenterait environ un poids moyen de 2 kilos !....
Photo: Fotoliaxrander
Une flore intestinale équilibrée prédispose à un état de santé général. Danièle FESTY, pharmacien et auteur d’un ouvrage intéressant « tout vient du ventre ou presque » rappelle le rôle de ces bactéries amies :
-digestion dans le côlon des aliments non transformés dans l’intestin grêle
-dégradation d’une partie du cholestérol, réduisant son taux
-amélioration de la digestibilité des protéines et du lait
-augmentation de l’acidité dans de l’intestin, ce qui empêche la croissance de nombreux germes ennemis
-aide l’assimilation des vitamines et minéraux
-dégradation complète des aliments et l’élimination des déchets
-activation des phyto-oestrogénes du traitement naturel lors de la ménopause
-protection de l’organisme des souches pathogènes
-soutiennent le système immunitaire et renforcent toutes les muqueuses
Indirectement, elles préviennent le cancer du côlon

Toujours pour Danièle FESTY, les causes d’un déséquilibre de la flore sont :
-Un changement d’alimentation ou de mauvaises habitudes alimentaires
-Le stress
-La prise d’antibiotiques ou d’anti-inflammatoires
-Une intervention chirurgicale et son anesthésie

Enfin, les conséquences pour elle sont les suivantes :
-Agression de la muqueuse de l’intestin grêle
-Augmentation de sa perméabilité laissant passer ainsi des substances indésirables   
 dans l’organisme
-Paradoxalement, il empêche l’assimilation des nutriments bénéfiques (vitamines…)
-L’organisme essaie d’évacuer les « intrus » par le biais de voies d’élimination diverses : boutons, infections chroniques ORL, diarrhées. Il n’y parvient pas forcément, et peut se laisser « encrasser » : douleurs aux articulations, aux muscles, migraines…
Et aussi (à terme) : un risque d’allergies ou intolérances alimentaires, de déficits immunitaires, de maladies métaboliques sévères.

Ainsi préservez l’équilibre de votre flore intestinale. La pratique du Chi Nei Tsang (énergétique chinoise du ventre) peut constituer une réponse à des dysfonctionnements du ventre. Formé et certifié par Gilles Marin, je donne des séances en Aquitaine, plus particulièrement en Gironde à Bordeaux et à Gujan-Mestras. Consultez également http://www.yvan-wemaere.com/