jeudi 14 mai 2015

LA PLEINE CONSCIENCE, l’ARME ANTI-STRESS

On sait qu’au niveau du cerveau et en situation de stress, c’est à cause de l’hippocampe (site de traitement de la mémoire) et de ses liens étroits avec l’amygdale (site de gestion des émotions) que tout le contexte associé à un événement traumatisant peut devenir une source d’anxiété. De nombreux scientifiques s’accordent à dire que la méditation de pleine conscience dont la MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction ou la réduction du stress par la pleine conscience) fait baisser l’activité de l’amygdale.

La revue « LA RECHERCHE » N°497, met en avant le bénéfice de la méditation de pleine conscience comme antidote à l’anxiété.
Photo: Idildemir-Fotolia.com
 Extraits choisis : “La méditation de pleine conscience est à la mode. D’origine bouddhiste, elle apprend, par la concentration sur la respiration et le relâchement corporel, à développer une présence non réactive aux émotions et aux pensées. Or, on sait que lorsqu’une personne se laisse envahir par des pensées répétitives et des émotions trop fortes, cela traduit une réaction négative au stress. D’où l’hypothèse, émise notamment par l’équipe de Richard DAVIDSON, de l’université du Wisconsin-Madison aux USA, que la méditation de pleine conscience aiderait à gérer le stress.
Mais comment le prouver ? Selon Antoine LUTZ, du centre de recherche sur les neurosciences de l’Inserm à Lyon, qui collabore avec Richard DAVIDSON, plusieurs résultats scientifiques vont dans ce sens. Ainsi, leur équipe a montré que la pratique de la méditation de pleine conscience fait baisser le niveau d’activité de l’amygdale-zone impliquée dans la gestion des émotions et le déclenchement de la peur- et diminuer la production d’hormones du stress, chez des personnes confrontées à un stress social tel que parler en public. Par ailleurs, une étude conduite par Sarah LAZAR, de l’université Harvard aux USA, montre une diminution du volume de l’amygdale associée à une baisse du stress.
On commence aussi à mesurer les effets de la méditation de pleine conscience au niveau moléculaire. Ainsi l’équipe de Clifford SARON, de l’université de Californie, a constaté qu’après trois mois de pratique intensive des méditants présentent une meilleure résistance psychologique à un stress qu’un groupe non entraîné. Enfin, la production de télomérase, enzyme qui prévient le vieillissement cellulaire, est plus intense chez ces méditants que dans le groupe non entraîné“.

Formé par l’équipe du centre de la pleine conscience de la clinique de réduction du stress à Worcester (USA), je mettrai en œuvre en qualité d’enseignant agréé MBSR  le programme des 8 semaines (8 séances de 2h30 + 1 journée en silence) selon le protocole de Jon KABAT-ZINN en Aquitaine dans le département de la Gironde et tout particulièrement à Bordeaux (3 octobre au 28 novembre 2015) et à Arcachon (du 5 octobre au 30 novembre 2015).

Renseignements et inscription sur : http://www.yvan-wemaere.com/